©2018 by Jean-Louis Moreau

Consultant Achats/Approvisionnements - Manager de Transition - Conférencier

Quel modèle pour mon organisation Achats?

Le débat le plus récurrent à propos de la fonction Achats, centralisation ou décentralisation ne devrait plus avoir lieu car un modèle hybride d'organisation permet de profiter des avantages de ces deux modèles extrêmes en minimisant les inconvénients.

La structure d'un service Achats au sein d'une organisation a un impact direct sur ses performances et son efficacité. Au fil des ans, les entreprises ont oscillé entre la centralisation et la décentralisation, soulignant les avantages d’un modèle par opposition aux inconvénients de l’autre. Tout cela, pour finalement découvrir, après plusieurs cycles, qu’aucun de ces modèles extrêmes n’était la solution ultime. Une structure centralisée, dans laquelle toutes les activités d'Achats sont regroupées sous une unité gérée de manière cohérente, constitue un avantage considérable en termes d'homogénéité et d'effet de levier global. À l'inverse, les départements décentralisés dans lesquels les achats sont segmentés au plus près des opérations apportent également une vraie valeur-ajoutée et d'autres avantages à une organisation.

Reconnaissant les atouts que chaque modèle est susceptible d'apporter à l’entreprise, la clé de l’optimisation de la fonction Achats réside dans l’exploitation des avantages des deux et dans la recherche du juste équilibre entre centralisation et décentralisation pour éviter leurs inconvénients respectifs.

Une structure hybride centralise la fonction stratégique des Achats, tout en laissant les activités tactiques aux différentes unités d'affaires. Le Centre d'Excellence Achats (COE, Center Of Excellence) est au cœur d'un modèle hybride. Le COE est une équipe de décideurs stratégiques, de chefs de projet et de professionnels des Achats qui structurent les activités des Achats par familles de produits ou catégories.

Le COE identifie les catégories d'achats stratégiques qui bénéficient d'une approche centralisée, en tirant parti du volume total des dépenses de l'entreprise. Il est également responsable du développement des processus autour des catégories non-stratégiques qu'il convient de laisser aux opérations locales et aux experts en la matière au sein de chaque unité opérationnelle.

Les meilleures pratiques d'achats peuvent ainsi être facilement partagées dans toute l’entreprise, en réduisant les achats non-contrôlés et en maintenant les performances à un niveau élevé. De plus, toutes les études indiquent que les entreprises ayant des organisations Achats hybrides surpassent considérablement leurs homologues "non hybrides" en termes de dépenses contrôlées et de réduction des coûts de possession.

Le tableau suivant compare les trois modèles d'organisation Achats: